DIRECTIONATURE

  La santé, c'est dans ma nature...
Get Adobe Flash player
Admin Secours

Admin Secours

Bienvenue dans mon blog santé!

Je vous révélerai au fil du temps tous les nouvelles informations que j'ai découvertes pour vous afin que nous puissons ensemble mieux s'informer et obtenir une santé optimale. Voici mes derniers articles....   Bonne lecture!

Saviez-vous que?

La coenzyme Q10 peut réduire l'efficacité de certains médicaments.

 

Un nutriment antioxydant super puissant présent dans toutes les cellules vivantes est fort indispensable, car il procure l'énergie nécessaire à l'exécution des fonctions vitales de l'organisme.  Le cœur est l'un des organes les plus riches en Q10 mais, avec l'âge, cette enzyme tend à se raréfier.

Qu'est-ce que c'est?

Le coenzyme Q10 (CoQ10)  est une substance naturelle produite par le corps. Sans ce nutriment antioxydant, les cellules ne peuvent plus fonctionner. On croît que cette coenzyme aide à la mitochondrie, organisme présent dans les cellules, à produire de l'énergie.

Son rôle dans l'organisme

Le coenzyme Q10 a pour principale fonction de catalyser le métabolisme, la chaîne de réactions chimiques complexes au cours de laquelle la nourriture est dégradée en énergie que le corps peut ensuite utiliser. On a montré qu'elle accroît le niveau d'énergie , qu'elle améliore la fonction cardiaque, qu'elle aide à faire régresser la maladie des gencives et qu'elle renforce le système immunitaire. Certaines études prétendent même qu'elle pouvait ralentir l'évolution de la maladie de Parkinson.

Ses effets bénéfiques

La coenzyme Q10 pourrait intervenir dans la prévention du cancer, des crises cardiaques et autres maladies reliées aux dommages causés par les radicaux libres. On suggère à titre de traitement potentiel contre les maladies du cœur, en particulier la faiblesse ou l'insuffisance cardiaque. Des patients au cœur très faible auraient vu leur état s'améliorer grandement après l'ajout du supplément à leur traitement conventionnel.

Comment la prendre?

On recommande de prendre une capsule de 30 mg jusqu'à 3 fois par jour. À long terme idéalement, prendre un supplément matin et soir, avec de la nourriture pour en faciliter l'assimilation.

Sources alimentaires

La viande, les produits céréaliers, les légumes, les œufs et les produits laitiers.

Saviez-vous que?

Heureusement, le rôle important des enzymes dans la santé humaine paraît de nouveau capter l'attention des scientifiques et des professionnels de la santé. En particulier, la rechercher démontre que les enzymes digestifs sont indispensables pour la digestion et l'absorption des nutriments, mais aussi pour des nombreuses autres fonctions, surtout celles du système immunitaire et de la désintoxication. Par exemple, une étude a démontré que le tissu placentaire maternel arrête de se développer lorsque le foetus produit des enzymes digestifs, une indication de la fonction immunitaire desdits enzymes. De plus, le Dr. Elie Metchnikoff, récipiendaire d'un Prix Nobel, découvrit que nos propres organismes intestinaux (qui sont soutenus par une fonction digestive normale) ont un effet profond sur notre capacité à transformer les aliments et à renflouer notre système immunitaire intestinal et de désintoxication.

 

Les enzymes sont des types spécifiques de protéines (constitués d'acides aminés) produits par tous les organismes vivants. Les enzymes sont des catalyseurs qui produisent de nombreuses réactions biochimiques. En fait, ils sont les éléments fondamentaux qui activent toutes les fonctions du corps. Comme catalyseurs, les enzymes aident à produire des réactions chimiques rapidement et efficacement. Sans les enzymes, certaines réactions chimiques se produiraient soit très lentement ou pas du tout.

Leur rôle dans l'organisme

Rappellez-vous aussi que les vitamines et d'autres nutriments ne peuvent agir dans le corps par eux-mêmes. Ils ont besoin d'enzymes pour les transporter partout dans le corps et les utiliser. Les enzymes permettent aux vitamines, minéraux, protéines et aux hormones de libérer leurs bienfaits et de les mettre au travail dans le corps.

Les acides aminés des enzymes sont connectés en séquences particulières pour former des chaînes de protéines. Les chaînes se lient souvent ensemble, créant des motifs d'accordéon et des formes tressées. Le motif d'accordéon particulier de chaque enzyme lui donne des caractéristiques et fonctions distinctes. Lorsque quelque chose perturbe le motif d'accordéon spécifique, l'enzyme perd souvent sa capacité de fonctionner, devenant inactif ou se détruisant.

Les carences

Il y a d'autres facteurs qui causent le manque d'enzymes - par exemple, le vieillissement même cause un déclin dans l'absorption, de même que dans la production et l'efficacité de nos propres enzymes digestifs. De plus, la pénurie désastreuse de fruits et légumes dans le régime nord-américain compromet encore davantage nos capacités digestives puisque ces aliments sains contiennent des enzymes digestifs naturels. Pis encore, certains individus pourraient être amoindris génétiquement et avoir une fonction enzymatique moins efficace.

Ses principaux effets bénéfiques

Les enzymes comme réponse à la prévention de la maladie et à une meilleur santé

Si vous êtes comme la majorité des gens, vous avez probablement éprouvé un problème de santé de source inconnue - peut-être quelques chose comme un reflux gastrique, des infections récurrentes de la vessie ou de symptômes continus semblables à l'arthrite. En dépit de nombreux indices à votre médecin et vos meilleurs efforts pour déterminer la cause du problème, rien de ce que vous avez essayé n'a semblé aider. Étonnamment, la réponse à vos problèmes de santé pourrait être une carence en enzymes digestives.

Autres effets bénéfiques

La voie vers une santé radieuse passe par l'intestin.

Notre environnement intestinal doit fonctionner de façon optimale pour digérer et absorber les divers types de nutriments - gras, protéines, sucres, vitamines, minéraux, xanthines, polyphénols, bioflavonoïdes, etc. - que nous consommons. Toutefois, le raffinage, la cuisson à température élevée, trop de gras et de sucres raffinés, les édulcorants artificiels, les antibiotiques (prescrits et ceux donnés aux animaux de la ferme), l'eau chlorée, les médicaments (presque tous les médicaments réduisent l'absorption des nutriments, surtout les médicaments bloqueurs d'acides), trop de café et d'alcool et d'autres échecs de notre industrie alimentaire actuelle perturbent la capavité de notre système digestif à transformer l'énergie solaire (les aliments) emmagasinée dans chacune des cellules de notre corps.

Saviez-vous que?

Une alimentation pauvre en fibres est associée à un risque plus élevé de nombreuses maladies dégénératives ou chroniques, notamment les maladies cardiovasculaires, le diabète et la diverticulose.

Plusieurs publications nous déclarent haut et fort  que nous vivrons beaucoup plus longtemps  et en santé si nous avions une alimentation moins raffinée avec plus de fibres alimentaires, malheureusement, peu d'entres nous sachons qu'il y a deux sortes de fibres, ayant chacune leurs fonctions distinctes.

Qu'est-ce que c'est?

Il existe deux types de fibres, les fibres solubles et les fibres insolubles

Les fibres solubles sont constituées de gommes et autres composantes des cellules végétales, qui ont la propriété de gonfler dans l'eau. Elle apporte l'effet de volume aux selles. Sous l'action des bactéries, ces fibres sont transformées en composés plus simples dans le gros intestin.

Les fibres insolubles sont constituées principalement des composants cellulosiques des parois des cellules végétales, qui se lient à l'eau mais ne gonflent pas de façon significative. Elles traversent l'intestin sans être digérées, car elles ne peuvent être absorbées ou décomposées par les enzymes du corps.

Leur rôle dans l'organisme

Les fibres absorbent le surplus d'eau présent dans l'intestin, favorisant la formation de selles plus souples et plus volumineuses. Elles contribuent à l'élimination fécale du cholestérol. Certaines fibres insolubles stimulent le péristaltisme intestinal (mouvement intestinal) toute en absorbant différentes toxines et substances cancérigènes, facilitant leur évacuation, au plus vite! Bien que les fibres solubles ne soient pas digérés par notre corps, elles fermentent dans l'intestin sous l'action de bonnes bactéries, produisant alors des acides gras qui contribuent de façon significative à ravitailler les bactéries bénéfiques dans l'intestin.

Les fibres qu'on doit connaître et leurs effets bénéfiques

La cellulose et les hémicelluloses

La cellulose et les hémicelluloses absorbent l'eau et peuvent aider le transit dans le gros intestin. Généralement, elles augmentent le volume et la consistance au bol fécal et lui permettant de traverser le côlon plus rapidement. De cette façon, elles préviennent non seulement la constipation mais offrent également une protection contre le syndrome du côlon irritable, le cancer du côlon, les hémorroïdes, les varices et la diverticulose.

La cellulose se trouve dans la farine de blé complet, le chou, le son, les jeunes pois, les haricots verts, les haricots beurre, les choux de Bruxelles, les pommes, la pelure de concombre, les poivrons, les piments, le brocoli, les feuilles de moutarde et les carottes. Tandis que les hémicelluloses se retrouvent dans le son et les produits céréaliers, le blé complet, les feuilles de moutarde, les betteraves et les choux de Bruxelles.

ATTENTION:  La consommation élevée de fibres est à proscrire dans certains types de troubles intestinaux. Consultez votre professionnel de la santé avant d'entreprendre toute alimentation riche en fibres.

Les gommes et la pectine

Les gommes et la pectine travaillent surtout au niveau de l'absorption dans l'estomac et l'intestin grêle. En s'unissant aux acides biliaires, elles réduisent l'absorption des gras de même que les taux de cholestérol. Elles ralentissent la vidange de l'estomac en recouvrant les parois intestinales. Ce faisant, elles retardent l'absorption du glucose après un repas, ce qui est profitable aux diabétiques, car cela réduit leurs besoins en insuline.

On retrouve les gommes habituellement dans l'avoine ou les produits de flocons d'avoine, ainsi que dans les légumineuses sèches. De son côté, on peut trouver la pectine dans les pommes, les carottes, les pois séchés, les agrumes, les fraises, la courgette, le chou-fleur et les pommes de terre.

ATTENTION: les gommes et la pectine peuvent nuire à l'efficacité de certains produits antifongiques à bas de griséofulvine.

La lignine

La lignine réduit la digestibilité des autres fibres. Elle se lie aux acides biliaires dans le but de diminuer le taux de cholestérol et de favoriser le passage des aliments dans les voies digestives.

Ce type de fibres est présent dans le son, les légumes matures, les aubergines, les haricots verts, les fraises, les poires et les radis.

Comment la prendre?

Commencez doucement, afin de ne pas "stresser" votre corps inutilement! L'apport en fibres recommandé pour les adultes est de 20 à 35 g par jour. Si vous êtes loin du minimum, débutez progressivement, une petite dose de psyllium par repas (1 à 2g). Vous pourrez toujours l'augmenter légèrement quand vous sentez que votre corps s'est adapté aisément jusqu'à l'équivalent de 1 à 3 c. à soupe (3 à 10 g) de poudre 2 ou 3 fois par jour et ce toujours avec au minimum 250 ml d'eau pure. Ne dépassez pas 35 g par jour.

Ses effets secondaires

Même si à priori, la plupart des gens que je connaisse ne consomment pas assez de fibres, à l'inverse, un excès de fibres peut causer des flatulences, des ballonnements, de la nausée, des vomissements et de la diarrhée, en plus de nuire à l'absorption de certains minéraux comme le zinc, le calcium, le fer, la magnésium et la vitamine B12.

Sources alimentaires

Le son d'avoine et le son de blé peuvent être ajoutés aux aliments que l'on consomme régulièrement. Le son d'avoine fait une excellente céréale chaude au petit déjeuner!

Saviez-vous que?

Manger une pomme biologique par jour est excellent pour la santé puisqu'elle pourrait contenir de la quercétine.

Qu'est-ce que les agrumes, le vin rouge, l'extrait d'écorce de pin et les oignons ont en commun? Ils sont tous de bonnes sources de flavonoïdes. Ces antioxydants produisent la couleur de vos légumes, vos fruits , vos produits céréaliers, les feuilles et l'écorce. Il existe de nombreux types de flavonoïdes et différentes plantes en contiennent des concentrations variées.

Qu'est-ce que c'est?

On a identifié plus de 4000 flavonoïdes et on soupçonne qu'il en existe beaucoup d'autres dans la nature. Puissants antioxydants, ils protègent les cellules des dommages causés par les molécules instables d'oxygène, appelés radicaux libres, parfois mieux que les vitamines C et E.

Leur rôle dans l'organisme

Le potentiel curatif des flavonoïdes provient entre autres de leurs propriétés anti-inflammatoires, antihistaminiques (l'histamine est responsable des symptômes d'allergie), antioxydantes et immunostimulantes. Ils renforcent aussi les vaisseaux sanguins et améliorent la circulation

Ses effets bénéfiques

Comme il en existe plusieurs types, et que leurs actions sont importantes à différents niveaux, il serait juste de les connaître tout de même un peu, car ils peuvent beaucoup pour votre santé!

Les catéchines

On a démontré que ces membres de la famille des polyphénols de type flavonoïdes inhibent la croissance de la bactérie staphylocoque résistante aux antibiotiques, laquelle cause de nombreuses infections mettant en danger la vie de la personne concernée, ils aident les gens ayant un régime riche en cholestérol à maintenir ce dernier  à un taux plus normal en plus de prévenir la carie dentaire et les maladies des gencives. Certaines études tentent de signaler qu'ils aideraient à diminuer le taux de cancer du poumon et de l'estomac, prévenir les dommages à l'ADN et retarder l'apparition de l'artériosclérose. On retrouve des catéchines en forte dose dans le thé vert, le raisin, le jus de raisin et le vin. Par contre, un apport trop grand de catéchines peut se révéler toxique.

Le resvératrol

Le resvératrol est un autre membre important de la famille des polyphénols de type flavonoïdes. Des recherches ont conclu qu'il peut réduire l'incidence de maladies du cœur et d'accident vasculaire cérébral en inhibant la formation de caillots sanguins et de LDL (le mauvais cholestérol). On a aussi observé qu'il peut aider à bloquer la formation de cellules cancéreuses et ramener des cellules malignes à leur état normal. Il est présent dans la peau et les pépins de raisin.

Les proanthocyanidines et les anthocyanidines

Ces flavonoïdes sont aussi appelés proanthocyanidines oligométriques. Il s'agit tout simplement de puissants protecteurs des vaisseaux sanguins, remarquables par leur capacité de lier et de renforcer les maintes fibres de la protéine collagène, surtout dans les tissus mous, les tendons, les ligaments et les os. Ce faisant, ils permettent une meilleure circulation sanguine vers les glandes et les organes (indispensable pour prévenir et surmonter la maladie), traitent les conditions capillaires fragiles comme les ecchymoses, les varices et les hémorroïdes, et peuvent contribuer grandement à la prévention de l'ostéoporose. De plus, ils peuvent aider les athlètes et les sportifs, car ils sont liposolubles et aptes à neutraliser les radicaux libres générés dans les liquides tissulaires par l'exercice rigoureux. On les retrouve principalement de l'extrait de pépins de raisin et de l'extrait d'écorce de pin. Le pycnogénol, l'un des rares antioxydants à franchir la barrière hémato-encéphalique, protège le cerveau et les tissus nerveux de l'oxydation.

La quercétine pourrait soulager le rhume des foins, la sinusite et l'asthme parce qu'elle entrave les réactions allergiques au pollen et soulage l'inflammation des voies respiratoires. Cette action anti-inflammatoire est également efficace contre les morsures d'insectes, l'eczéma et autres problèmes cutanés ainsi que pour l'inflammation des articulations et des muscles (polyarthrite rhumatoïde, goutte ou fibromyalgie)

Comment les prendre?

Pour la santé en générale, achetez un mélange de flavonoïdes de qualité et suivez la posologie. L'extrait de pépins de raisins et le thé vert étant d'excellentes sources de flavonoïdes à effet antioxydant, il est conseillé de les associer avec un complément de vitamine C pour décupler leur action immunitaire. Prenez la quercétine de préférence, 20 minutes avant le repas, les autres flavonoïdes peuvent être absorbés à n'importe quel moment de la journée.

Effets secondaires possibles

Aucun effet toxique ou allergène n'a été associé aux flavonoïdes.

Saviez-vous que?

Les spécialistes de la nutrition s’accordent pour dire que 55 % de la ration calorique quotidienne doit être apportée sous forme de glucides, de préférence lents ou mi-lents.

Les glucides constituent l'un des trois grands composants de notre alimentation, les deux autres étant les lipides ( les graisses) et les protéines. Ce sont des éléments nutritionnels contenant de l'énergie. Aussi appelés "hydrates de carbone" dans le passé, ils sont souvent baptisés «sucres», peu importe leur appellation tentons de démystifier leurs secrets!

Les glucides sont présents dans l’organisme sous différentes formes. La forme la plus courante est le glucose, obtenu à partir des sucres simples ou complexes, apportés par l’alimentation. Les glucides simples sont constitués d'une seule molécule (glucose, fructose, galactose) ou de deux molécules (saccharose, lactose, maltose). Ils sont assimilés rapidement et passent directement dans le sang. Certains aliments contiennent naturellement des glucides simples, mais la majorité provient de l'industrie alimentaire. Les divers procédés utilisés détruisent les fibres, les graisses végétales et les nutriments des aliments, ce qui explique une baisse de leur valeur nutritive. On les appelle donc parfois les «mauvais» glucides. Les glucides complexes eux ont une composition beaucoup plus élaborées, ils sont donc transformés plus lentement par le système digestif, car ils doivent d'abord être décomposés en sucres simples. Certains glucides complexes sont digestibles (amidons), d'autres non (fibre alimentaires ou cellulose). Les glucides complexes, dans leur forme naturelle, sont parmi les aliments les plus sains. Une combinaison gagnante: digestion longue et richesse en nutriments. On les appellent souvent les «bons» glucides.

Son rôle dans l'organisme

Les glucides, indispensables au fonctionnement des muscles et du cerveau, constituent la source d'énergie la plus rapidement utilisable par l'organisme et sont impliqués dans l'anabolisme des protéines. Les glucides ont donc un rôle essentiellement énergétique. Apportés par l'alimentation, ils sont dégradés en glucose lequel va se répartir dans l'organisme. Une partie est stockée sous forme de glycogène dans le foie et les muscles ce qui servira de réserve.

Certains glucides ont un rôle dit de "constitution". Ils rentrent dans la composition de tissus fondamentaux de l'organisme comme les cartilages, les acides nucléiques, le mucus et les substances antigéniques .

La régulation des glucides dans l'organisme, se fait en grande partie par l'action d'une hormone : l'insuline, sécrétée par le pancréas.

Comment les prendre?

Ils doivent représenter 50 à 55% des calories totales d'une journée, soit 250 à 275 g de glucides pour une alimentation de 2 000 Kcal, dont les deux tiers serviront aux besoins exclusifs du système nerveux qui est gluco-dépendant. Le tout réparti au cours des trois repas et collations, bien sûr. Dans ce quota de glucides, ceux provenant du sucre et des produits sucrés ne doivent généralement pas dépasser 10%.

Cas particuliers

Pour les sportifs, les glucides doivent représenter au minimum 55 % de la ration calorique totale. Les performances sportives sont donc dépendantes des réserves glucidiques du sportif, et de la manière dont celles-ci sont gérées. Toute une stratégie alimentaire est à mettre en place, avant, pendant et après l'épreuve sportive.

L'enfant prématuré, le nourrisson et l'enfant ont des besoins énergétiques supérieurs à ceux de l'adulte. Besoins en relation directe avec leur croissance. On estime qu'un enfant prématuré a besoin de 15 g de glucides par Kg et par jour, on pense que 8 à 10 g par Kg et par jour suffiront chez l'enfant. À quatre ans, son apport doit être ramené à 5 g par Kg et par jour.

Les sujets âgés conservent une appétence pour les produits sucrés mais ont tendance à réduire leur apport en glucides complexes. Il faut donc faire en sorte que les apports quotidiens en glucide proviennent en majorité de glucides complexes.

Sources alimentaires

On trouve des glucides dans les céréales, légumineuses, pommes de terre, produits laitiers à l’exception du fromage, les fruits et jus de fruits et bien sûr tous les aliments sucrés : bonbons, sodas, confiseries, sucre blanc, de canne, miel, confiture, fructose…

Les carences

Les carences en glucides peuvent créer une atrophie tissulaire surtout lors de long jeune. Elles peuvent provoquer également de l'acidose métabolique résultant de la production d'énergie par utilisation excessive des lipides.

L'intolérance en lactose (protéine du lait) est un problème de digestion provoqué par une carence en lactase, enzyme nécessaire à la digestion du sucre naturel du lait. Les protéines du blé et du lait : gluten et caséine ne sont pas assimilées sous forme d'énergie utilisable (acides aminés). Ils restent donc sous la forme biologique de peptides qui ont une action opioïde par nature. S'ils passent la barrière intestinale, ils deviennent une véritable morphine pour le cerveau. Le calcium du lait de vache nous est inaccessible puisqu'il contient trop de phosphore, un élément bloquant son assimilation. Tandis que consommer trop de calcium perturberait le zinc. Tout est question d'équilibre !

Les excès

Un excès peu occasionner de l`obésité, des déficits nutritionnels, des caries dentaire, des irritations gastro-intestinales et une concentration de triglycérides élevée.