DIRECTIONATURE

  La santé, c'est dans ma nature...
Get Adobe Flash player
Admin Secours

Admin Secours

Bienvenue dans mon blog santé!

Je vous révélerai au fil du temps tous les nouvelles informations que j'ai découvertes pour vous afin que nous puissons ensemble mieux s'informer et obtenir une santé optimale. Voici mes derniers articles....   Bonne lecture!

La vitamine D se trouve sous deux formes: l'ergocalciférol qui se trouve dans les végétaux et le cholécalciférol qui provient des produits animaux et que notre corps peut produire grâce aux rayons solaires. Bien que la vitamine D entre dans la catégorie des vitamines liposolubles, elle fonctionne en fait comme une hormone. Notre peau contient le précurseur de la vitamine D : le 7-déhydrocholestérol. Ce précurseur, sous l'action des rayons solaires, se convertit en cholécalciférol (qui a une structure similaire au cholestérol). Celui-ci est inactif.
Deux étapes sont nécessaires pour le rendre actif. La première a lieu dans le foie où il acquiert un groupement hydroxyle (=OH). La deuxième transformation se déroule dans les reins où la molécule reçoit un deuxième groupement hydroxyle. La molécule formée est le calcitriol, forme active de la vitamine D. Pour la dernière étape, l'hormone parathyroïde est nécessaire.

Qu'est-ce qu'elle apporte à notre organisme ?

La vitamine D nous est essentielle pour absorber le calcium et maintenir nos os et dents en bonne santé. Elle permet l'absorption intestinale du calcium et réduit l'élimination de celui-ci par les urines. Elle régule le métabolisme calcique et phosphorique Cette vitamine semble aider dans le traitement des psoriasis et augmente notre résistance à la tuberculose.
Elle semblerait aussi protéger contre les cancers du sein et du colon.

Qu'arrive-t-il si le corps en manque ?

Une carence sévère en vitamine D chez les enfants entraîne le rachitisme (déformation des os). Chez les adultes, une carence entraîne l'ostéomalacie (ramollissement des os due à un manque de minéralisation). Cette maladie est différente de l'ostéoporose, celle-ci entraîne une faiblesse des os et les rend poreux.

Les personnes à risques :

  • Les personnes à risque sont celles qui ont une exposition solaire insuffisante, soit parce qu'elles vivent dans des régions peu ensoleillées, soit parce qu'elles ne vont pas au soleil. Cela est souvent le cas des bébés, des petits enfants, des femmes enceintes et des personnes âgées.
  • Les personnes âgées sont d'autant plus à risque qu'elles ont bien souvent des apports alimentaires en vitamine D faibles. L'aptitude de leur peau à synthétiser cette vitamine est diminuée et certains d'entre eux prennent des médicaments qui interfèrent avec l'absorption de la vitamine D
  • Les alcooliques
  • Les personnes atteintes de maladies rénales, intestinales et hépatiques.

Quels sont les aliments qui en contiennent le plus ?

  • Les huiles de foie de poisson,
  • les sardines,
  • le hareng,
  • le saumon,
  • le thon,
  • le lait,
  • les produits laitiers.

LES PRÉCAUTIONS :
La vitamine D entre dans la famille des vitamines liposolubles. Le corps peut donc la stocker, mais trop de vitamine D peut être toxique. Des apports trop importants peuvent être néfastes à la croissance, entraîner la calcification des tissus moux (reins, parois vasculaires...), l'hypercalcémie (taux sanguin de calcium élevés). Sachez que certains médicaments bloquent le métabolisme de la vitamine D (barbituriques, médicaments pour diminuer le taux de cholestérol, cortisone).
Dans certains pays, les laits sont supplémentés en vitamine D. Il faut être prudent, car vous pouvez consommer trop de vitamine D avec ces laits.
Si vous décidez de prendre des compléments en cette vitamine soyez sûr de ne pas dépasser 25 micro grammes par jour.

La vitamine E est une vitamine liposoluble qui existe sous différentes formes chimiques. Le composé le plus actif est l'alpha tocophérol, mais il a besoin des autres composés pour agir correctement. Elle se trouve dans tous nos tissus. Cependant, l'hypophyse et les surrénales en contiennent deux cents fois plus que les autres organes.
Les membranes de nos cellules sont faites d'acides gras polyinsaturés, ceux-ci s'oxydent en présence de radicaux libres.
La vitamine E est un antioxydant. Elle protège les tissus contre les dommages de l'oxydation en neutralisant ces radicaux libres.
Elle fonctionne de pair avec les autres antioxydants tels que les vitamines C et A et le sélénium.
Un excès ou un manque de l'un d'eux peut diminuer les propriétés de l'autre.

Qu'est-ce qu'elle apporte à notre organisme ?

En empêchant les radicaux libres d'endommager nos cellules et tissus, la vitamine E joue un rôle préventif dans le développement des cancers et sur le vieillissement. Elle aurait un effet bénéfique sur les maladies cardiovasculaires en limitant les effets néfastes du cholestérol et en intervenant sur le processus d'agrégation plaquettaire. Elle atténue l'effet négatif de la pollution sur nos poumons, atténuerait la ménopause et dope notre système immunitaire.
Il n'existe pas de preuve formelle, mais on pense que la vitamine E a un pouvoir cicatrisant aussi bien sur les blessures internes (ex: ulcères) que sur les blessures externes (ex: l'acné).

Qu'arrive-t-il si le corps en manque ?

Les carences en vitamine E sont très rares, car cette vitamine se trouve abondamment dans notre alimentation. Cependant, deux catégories de personnes sont à risque de carence. Il s'agit des bébés prématurés et des personnes qui n'absorbent pas correctement les matières grasses.

Quels sont les aliments qui en contiennent le plus ?

  • Le germe de blé,
  • les pousses de soja,
  • les huiles végétales,
  • les noix (les noix de Grenoble et les arachides),
  • le chou de Bruxelles,
  • les légumes feuillus verts,
  • les épinards, le blé complet,
  • les produits céréaliers complets,
  • les oeufs.

LES PRÉCAUTIONS :
Prendre d'importantes doses de vitamine E ne semble pas être dangereux, mais ne semblerait non plus bénéfique. Il n'est jamais recommandé d'abuser des suppléments. Des apports trop importants en vitamine E pourraient causer des troubles gastro-intestinaux et des maux de tête.

C'est une vitamine liposoluble qui contribue à la coagulation sanguine.
Nos intestins contiennent une bactérie qui produit 80 % de nos besoins en vitamine K. Le reste doit nous être apporté par notre alimentation.

Qu'est-ce qu'elle apporte à notre organisme ?

La vitamine K joue un rôle dans la synthèse d'au moins quatre protéines impliquées dans le processus de coagulation sanguine.
Elle participe, en association avec les vitamines A et D, à l'élaboration des protéines osseuses et rénales.

Qu'arrive-t-il si le corps en manque ?

Si vous êtes carencé en cette vitamine, votre sang ne coagule pas normalement. Vos saignements sont longs et peuvent entraîner des hémorragies.
Du fait que cette vitamine se trouve abondamment dans les aliments et que notre corps en synthétise une partie, les carences en cette vitamine sont exceptionnelles. En principe, elles sont dues à des problèmes de malabsorption plutôt qu'à de trop faibles apports alimentaires.

Les personnes à risque sont :

  • Celles qui n'absorbent pas correctement les matières grasses (maladies hépatiques, mucoviscidose...)
  • Celles qui prennent des antibiotiques pendant de longues périodes, car les médicaments détruisent nos bactéries.
  • Les nourrissons : à leur naissance leurs intestins ne possèdent pas les bactéries qui synthétisent la vitamine K. Du fait que celle-ci passe difficilement la barrière placentaire, la concentration plasmatique du foetus en vitamine K est faible. De plus le lait maternel en contient très peu.

Il est recommandé de supplémenter en vitamine K les bébés nourris au sein de 2 microgrammes par semaine.

Quels sont les aliments qui en contiennent le plus ?

Les légumes feuillus verts, le yaourt, la luzerne, le jaune d'oeuf, l'huile de carthame, l'huile de soja, l'huile de foie de poisson et le varech.

LES PRÉCAUTIONS :
Les personnes qui prennent des suppléments en cette vitamine (maladies cardiaques) devraient faire attention à ne pas trop consommer d'aliments riches en vitamine K et de ne pas prendre de suppléments multi-vitaminés qui contiennent aussi de la vitamine K.

On sait très peu de choses sur la vitamine U.

Qu'est-ce qu'elle apporte à notre organisme ?

La vitamine U intervient dans la santé des muqueuses digestives et autres. Elle participe à la synthèse des protéines et favorise les cicatrisations.

Le Bore fait partie des oligo-éléments qui sont reconnus depuis longtemps pour leur implication dans la santé des plantes, mais la découverte de son importance et son utilité pour les humains remonte aux années 80. Ce minerai se concentrerai surtout dans les os et les dents.

Qu'est-ce que c'est?

Le bore est un élément chimique que l’on retrouve naturellement dans l’environnement, combiné à d’autres éléments pour former des borates. Bien que l'on sache que les plantes ont besoin de bore pour croître et se développer normalement, on ne sait pas encore s'il en va de même pour les humains.

Son rôle dans l'organisme

On se doute qu’il joue un rôle dans la reproduction, la croissance, les fonctions cognitives ainsi que dans plusieurs processus physiologiques, en raison de son activité dans les membranes cellulaires. On pense également qu’il participe au développement des os, car il contribue au métabolisme du calcium, du magnésium et de la vitamine D.

Ses effets bénéfiques

Le bore aurait aussi une action synergique avec le magnésium par une action sur le métabolisme. Il aiderait la conversion de la vitamine D en sa forme la plus active, ce qui ajouterait à la capacité d'absorption du calcium. D'autres interactions avec le bore se situeraient au niveau du cerveau et des fonctions cognitives. Il y aurait une relation aussi avec la production hormonale.

Vos besoins quotidiens

On connaît en fait peu de choses sur le rôle de cet oligo-élément dans la physiologie humaine. Pour cette raison, certains ne le considèrent pas encore comme un nutriment essentiel et aucun apport nutritionnel recommandé (ANR) n'a été établi à son égard. Néanmoins; les apports minimum se situeraient autour de 0,5 à 1 milligrammes par jour.

Quels sont les aliments qui en contiennent le plus?

Bien que le bore soit présent dans les suppléments de multivitamines et minéraux, un apport naturel est possible par la consommation d'aliments tels que pommes, avocats, chocolat, café, fèves, jus de raisin, lait, beurre d'arachides. On le retrouverait dans les pommes de terre et même dans le vin de table.

Les carences

La carence en bore augmente théoriquement les risques d'ostéoporose. Mais selon les recherches, ce manque n'est problématique uniquement s'il est associé à une autre carence : vitamine D, calcium, potassium.  On a également remarqué que les personnes arthritiques présentaient systématiquement un taux de bore inférieur à celui des personnes ne souffrant pas de cette affection.

Les excès

À très forte dose, une toxicité a pu être observée, mais le seuil est pratiquement impossible a atteindre.

Comment le prendre?

Bien que le bore soit présent dans les suppléments de multivitamines et minéraux, un apport naturel est possible par une alimentation saine et variée.