DIRECTIONATURE

  La santé, c'est dans ma nature...
Get Adobe Flash player

Belladone

(Solanacées  - Atropa belladonna)

La belladone est une plante très vénéneuse, qui doit faire l'objet d'une utilisation prudente, sous contrôle médical. La médecine classique exploite certains de ses constituants, par exemple pour provoquer la dilatation des pupilles avant d'ausculter les yeux ou comme anesthésiant. En phytothérapie, la belladone est prescrite pour soulager les coliques intestinales et pour traiter les ulcères d'estomac.

Habitat et culture

Originaire d'Afrique du Nord, d'Asie occidentale et d'Europe, la belladone est aujourd'hui cultivée partout. Elle préfère les sols crayeux, les bois et les terres incultes. On récolte ses feuilles en été et ses racines à partir de la première année, en automne.

Espèces voisines

D'autres espèces de la famille des Solanacées ont des vertus thérapeutiques, comme l'aubergine.

Principaux constituants

  • Alcaloïdes tropaniniques, dont l'atropine et l'hyoscyamine.
  • Flavonoïdes
  • Coumarines
  • Nicotine

Principaux effets

  • Antispasmodique musculaire léger
  • Narcotique
  • Réduit la transpiration
  • Sédatif

Usages traditionnels et courants

  • Relaxant: On prescrit la belladone pour détendre les organes contractés et soulager les coliques et les douleurs intestinales. Elle soigne les ulcères gastriques en réduisant la production d'acidité et diminue les spasmes du système urinaire.
  • Maladie de Parkinson: La plante diminue les tremblements, la rigidité et améliore la parole et la mobilité.
  • Anesthésiant: Adoptée comme anesthésiant par la médecine classique du fait de son action relaxante sur les muscles, elle sert aussi à réduire les sécrétions intestinales ou bronchiques.

*Danger: La dose thérapeutique est très voisine de la dose toxique qui peut causer la paralysie, le coma et la mort.

Lu 1607 fois
Plus dans cette catégorie : « Camomille Aubépine »