DIRECTIONATURE

  La santé, c'est dans ma nature...
Get Adobe Flash player

Anatomie 101

Saviez-vous que?


L’ail est un antibiotique naturel puissant, très efficace pour soigner certaines infections en plus de soulager les problèmes d’estomac et d’arthrite!
Le thé vert facilite la circulation sanguine, abaisse la tension artérielle, réduit le taux de mauvais cholestérol en plus de stimuler le cœur, prévenir les caries, le psoriasis et l’acné…
Les oméga-3 réduiraient les cas d’infarctus et d’AVC de 19% à 45%. Ce nutriment essentiel à la vie possède un effet protecteur réel contre les maladies cardio-vasculaires!
Non seulement le gingembre agrémente vos plats, il peut aider à réduire les nausées, les vomissements et le taux de cholestérol sanguin!

Qui est en ligne?

Nous avons 28 invités et aucun membre en ligne

Cuivre

Saviez-vous que?

Un avocat fournit 25% des 2 mg de cuivre nécessaires par jour.

Le cuivre est l'un des constituants de nombreuses protéines et enzymes du corps humain. Indispensable à beaucoup de processus vitaux, il permet la bonne utilisation des lipides. Son insuffisance pourrait augmenter les risques de maladies cardiovasculaires.

Qu'est-ce que c'est?

Métal malléable d'un brun rougeâtre utilisé en plomberie et pou fabriquer les batteries de cuisine, le cuivre est aussi présent dans le corps humain en tant qu'oligo-élément: l'organisme d'un adulte en renferme 100 mg. Le cuivre est concentré dans le foie et se répartit également dans les cheveux, la peau et les différents tissus. Il est fourni habituellement par l'alimentation. On le trouve intégré dans des suppléments nutritionnels, sous forme d'oxyde de cuivre, de sulfate, de chlorure, de picolinate et de gluconate de cuivre.

Son rôle dans l'organisme

Le cuivre est indispensable à la formation du collagène, une protéine présente dans les os, la peau et les tissus conjonctifs. C'est un catalyseur majeur de la formation des globules rouges. Présent dans de nombreuses enzymes, il participe au métabolisme des protéines et des lipides, et permet de maintenir en bon état la gaine myéline des nerfs. Il contribue au maintien des défenses immunitaires et à la fertilité. Il permet la formation de la mélanine, responsable de la coloration des cheveux et de la peau, et garantit la constance de la pigmentation.

Principaux effets bénéfiques

Le cuivre favorise le maintien de la masse osseuse. Il pourrait prévenir certaines arythmies grâce à son action dans le métabolisme oxydatif du glucose ( le muscle cardiaque étant très sensible à un manque d'oxygène). Le cuivre participe à la synthèse de prostaglandines ayant une activité anti-inflammatoire et antiagrégation plaquettaire, ce qui évite une coagulation trop marquée du sang et la formation de caillots. Il aide au bon fonctionnement de la thyroïde et améliore l'équilibre de l'histamine, impliquée dans les mécanismes de l'allergie.

Autre effets bénéfiques

Le cuivre est l'un des constituants de la superoxyde dismutase, enzyme aux puissantes propriétés antioxydantes. Il participe ainsi, indirectement, à la lutte contre l'excès de radicaux libres, causant un vieillissement cellulaire prématuré et facteur favorisant l'apparition de maladies cardiovasculaires et de certains cancers.

Vos besoins

Au Canada, un apport de 2 mg de cuivre par jour est jugé satisfaisant et sécuritaire, chez l'adulte. L'alimentation habituelle fournit tout juste les quantités nécessaires, ce qui n'est probablement plus le cas lors d'une diminution des apports alimentaires (régimes excessifs, baisse de l'appétit etc...)

Les carences

Les véritables carences en cuivre sont rares. Elles ne se produisent en général que chez les personnes souffrant de diarhée chronique, de malabsorption intestinale, ou lors d'affections congénitales qui, tel l'albinisme, entraînent un défaut d'assimilation du cuivre. Cette carence engendre fatigue, arythmie cardiaque, fragilité et décoloration des cheveux, mais aussi de l'hypertension, une anémie, des malformations osseuses et l'infertilité.

Une déficience plus légère peut quand même avoir des conséquences préjudiciables pour la santé. Une étude a démontré qu'un régime trop faible en cuivre entraînait une augmentation significative du mauvais cholestérol (LDL) et une diminution du bon (HDL), ce qui accroît les risques de maladies cardiovasculaires.

Les excès

La dose toxique du cuivre est de 0,5 mg par kilo de poids corporel, soit environ 35 mg par jour chez l'adulte. La prise d'une dose très élevée (10 mg) peut provoquer des nausées, des douleurs musculaires et des maux d'estomac. L'intoxication chronique par le cuivre (due à une eau trop riche en cuivre ou à la cuisson des aliments dans des récipients en cuivre) peut provoquer une hépatite parfois mortelle, mais rarissime en Occident. Aucune toxicité causée par des suppléments oraux n'a été constatée.

Comment le prendre?

Il est bon que l'apport quotidien fourni par l'alimentation et les suppléments en cuivre soit autour de 2 mg. Si vous prenez du zinc pendant plus d'un mois, ajoutez 1 mg de cuivre (fournis généralement dans les suppléments de multiminéraux).

Conseils d'utilisation

Prendre les suppléments à la même heure chaque jour, de préférence juste avant un repas, pour diminuer les risques d'irritation de l'estomac.

Sources alimentaires

Le foie et les fruits de mer (huîtres, homard, crabe) sont de très bonnes sources de cuivre. On en trouve aussi de bonnes quantités dans la levure, les noix et les noisettes, les légumineuses et les céréales complètes, des certains légumes (petits pois, épinards, avocats, radis, ail, champignons) et quelques fruits (banane, prunes).

Lu 1558 fois
Plus dans cette catégorie : « Fer Chrome »