DIRECTIONATURE

  La santé, c'est dans ma nature...
Get Adobe Flash player

Pau d'Arco

(Tabebuia - Bignoniacées)

L'écorce de Pau d'Arco fait partie de la pharmacopée d'Amérique du Sud depuis des siècles. On la prescrit aujourd'hui contre les inflammations et les infections, notamment dans le cas du syndrome de fatigue chronique.

Habitat et culture

Cet arbre pousse surtout en Amérique du Sud, dans les régions montagneuses des Andes péruviennes et argentines. Il est également présent dans les forêts tropicales (Brésil et Paraguay) , dont il serait originaire. Il n'est pas cultivé, son écorce est récoltée toute l'année sur des arbres sauvages en pleine forêt.

Principaux constituants

  • Quinones (lapachol)
  • Flavonoïdes
  • Lapachenol
  • Carnosol
  • Indoles
  • Coenzyme Q
  • Alcaloïdes (técomine)
  • Saponines stéroïdiennes

Principaux effets

  • Antibiotique
  • Antifongique
  • Stimulant immunitaire
  • Anti-inflammatoire
  • Tonifiant
  • Antitumoral

Usages traditionnels et courants

  • Remède miracle: Les Incas considéraient le Pau d'Arco comme un remède universel. Ils l'utilisaient pour guérir les blessures, les fièvres, la dysenterie, les inflammations intestinales, les morsures de serpents et certaines tumeurs.
  • Infections: Étant donné sa richesse en substances actives, l'écorce de Pau d'Arco est l'un des produits naturels les plus fréquemment prescrits en Amérique du Sud. Elle joue le rôle d'un antibiotique naturel particulièrement efficace contre les infections virales ou bactériennes du nez, de la gorge et des oreilles. On l'emploie aussi dans le cas du syndrome de fatigue chronique. Le Pau d'Arco est également utilisé comme antifongique contre l'herpès ou les ulcères buccaux. Il agit dans le cas de mycoses chroniques (candidose).
  • Action anti-inflammatoire: Le Pau d'Arco traite les inflammations, en particulier celles de l'estomac et de l'intestin. On le préconise dans d'autres cas d'inflammations (vessie, prostate, col de l'utérus, etc.).
Lu 1637 fois
Plus dans cette catégorie : « Persil Millepertuis »